Ami de l’égalité
Accueil du site > Problèmes de la paix > Le pacifisme, concrètement > En Libye, le gouvernement français mène une politique de guerre

En Libye, le gouvernement français mène une politique de guerre

lundi 17 octobre 2011, par Jean-Pierre Combe

-Dans le cadre de la préparation d’une Assemblée générale du Mouvement de la Paix, nous avons reçu un dossier d’information sur la Libye et sur les dépenses d’armement.

- Le message qui accompagnait ce dossier le présentait de la façon suivante :
- Le dossier sur la Libye est assez gros avec des photos superbes d’engins de mort et des textes courts résumant les auditions faites en ce début de mois à l’Assemblée nationale sur « l’opération militaire » en Libye menée avec succès dans tous les domaines. Il n’y a plus qu’à renouveler le matériel.
- L’autre dossier est sur le futur achat d’une soixantaine d’avions Rafale Marine. Il n’est pas question de crise...

- Cette information, et cette présentation, m’ont inspiré la réponse suivante :
- Même si le coût de l’opération est un problème que l’on ne peut contourner, même si le détournement de l’industrie française vers l’industrie de guerre doit être dénoncé avec la plus grande vigueur, un autre point est prioritaire et devrait être développé dans nos textes de congrès : c’est le cynisme de la qualification d’« opération menée avec succès » que des politiciens réactionnaires collent à cette guerre de Lybie, et c’est ce que cache ce cynisme : il cache le fait (je dis bien le fait !) que cette guerre a été entreprise par le gouvernement de notre pays contre les intérêts de notre peuple, au détriment de toute démocratie, car après cette guerre, les ressorts de la revendication populaire lybienne sont brisés et seront extrêmement longs à rétablir, au détriment des moyens de la paix en Afrique, et au détriment de l’ancien rayonnement progressiste du pays des lumières philosophiques et des droits de l’homme, que deux siècles de colonialisme français n’avaient pas suffi à effacer totalement !
-  En clair, nous avons le devoir de dire clairement qu’en engageant la guerre en Lybie, le gouvernement de la France a agi au contraire de notre intérêt national, au contraire du développement démocratique de l’Afrique, et au contraire des voies de la paix !
- Et cela doit conduire le mouvement français de la paix à dénoncer ce qu’est véritablement la politique du gouvernement actuel de la France : une politique de guerre, contraire à l’intérêt national de la France !