Ami de l’égalité

Lettre à mes amis d’Ukraine

samedi 10 mai 2014, par Jean-Pierre Combe

- Quelques-uns d’entre vous me l’ont dit : ils se refusent à voir que les partis nazis dont sont membres quelques ministres du gouvernement siégeant actuellement à Kiev gouvernent par la violence en tuant les citoyens de votre pays qui s’opposent à eux, et notamment les communistes.

- Ils m’ont dit : Mais non ! Ce sont de bons chrétiens ! Ils ne peuvent pas faire de telles choses !
- Mais je dois vous dire que l’histoire de tous nos pays, en Europe et ailleurs, nous enseigne que la religiosité des gouvernants n’a jamais garanti les gouvernés contre les crimes que les gouvernements commettent lorqu’ils estiment que les peuples gouvernés ne leur obéïssent pas assez !
- En Europe occidentale, nous en avons de nombreux exemples ; je vous citerai en Espagne, le général Franco et ses trois collègues généraux poutchistes, qui ont abattu la République espagnole au moyen d’une guerre criminelle de deux ans, fortement armés et soutenus qu’ils étaient depuis l’étranger ; je vous citerai en France : Napoléon premier, bon catholique qui, au printemps de 1802, a rétabli l’esclavage et la traite des Nègres aux colonies, puis ordonné le génocide du peuple haïtien ; le général Cavaignac, bon catholique qui a massacré le peuple de Paris insurgé au mois de juin 1848, faisant plusieurs milliers de morts ; le général Gallifet, bon catholique qui a massacré les Communards parisiens pendant la Semaine sanglante de 1871, faisant trente mille morts, aussitôt suivis de trente mille déportations dans les colonies ; un autre bon catholique admirateur de Bénito Mussolini (lui aussi bon catholique) et fidèle allié de Hitler, le général Pétain, qui a lancé toutes les polices de France à la chasse aux communistes, pour les faire condamner à mort par la section spéciale des tribunaux publics, ou pour les livrer à la Gestapo, ou pour les livrer directement au système nazi des camps de concentration (dont certains camps étaient situés en France) !
- Non, amis d’Ukraine : la fréquentation régulière d’une église, chrétienne ou autre, par ceux qui vous gouvernent ne vous garantit en aucun cas contre leurs crimes, et ils en commettent d’inexpiables !
- Votre seule garantie contre les crimes des fascismes, contre tous les crimes racistes, c’est de retrouver le plus tôt possible et le plus complètement possible l’unité antifasciste de votre peuple, et de l’imposer à quiconque prétendra vous gouverner !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0